[fr] Le serment dans la Scandinavie païenne et chrétienne : entre continuité et adaptation

Clé

hal_000411

HALId

hal-03586523

Date export

2023-08-27

Monogr

Les transferts culturels dans les mondes normands médiévaux (VIIIe-XIIe siècle) : objets, acteurs et passeurs

Mots clés en

enHumanities and Social Sciences/History

Date de publication

Langue du document

Français

Résumé

[en] Medieval sources often insist on the originality of the pagan Scandinavian legal practices and highlight the use of specific objects, such as weapons and rings, and the invocation of pagan gods. The gradual spread of Christianity in Northern Europe between the tenth and the eleventh centuries led to a redefinition of these judicial practices, most notably through the use of liturgical objects on which oaths were made or the invocation of the God of the Christians. But it doesn’t seem that pagan rituals were concretely replaced by Christian practices. Rather, it appears that the Scandinavians adapted ancient customs to the new religious context, as witnessed by the persistence of old judicial formulas or certain practices that may have originated in the pre-Christian period. In this article, we examine how these legal and religious practices were transferred and reformulated in Scandinavia. We expose the elements of continuity that have prevailed in the form of the oaths, as well as the adaptation processes which they were subject to.
[fr] Le serment constitue un des actes juridiques les plus communs dans les sociétés médiévales et intervient dans une multitude de situations pour garantir solennellement le respect d’un engagement par le ou les jureurs : accords commerciaux et privés, règlements de conflits, liens vassaliques... Il prend alors forme à travers la parole juratoire selon une formulation plus ou moins clairement prédéfinie et est souvent accompagné de gestes également ritualisés. Le serment peut aussi supposer une mise en scène précise impliquant une performance publique, généralement devant témoins, et se déroulant éventuellement dans des lieux et à des périodes spécifiques. Enfin, l’acte juratoire confronte le jureur à une force supérieure, divine ou non, qui s’interpose entre lui et les témoins pour garantir le respect de sa parole. La réalisation de serments par des Scandinaves est bien attestée dans les sources franques, anglo-saxonnes ou encore russo-byzantines à partir du IXe siècle. Régulièrement, les auteurs insistent sur l’originalité des pratiques juratoires des Scandinaves païens, par opposition à celles des chrétiens. Ils mettent ainsi en évidence l’usage d'objets spécifiques sur lesquels les serments sont prêtés, tels que les armes et des anneaux. L’invocation de divinités païennes apparaît aussi de manière occasionnelle. Les sagas islandaises, bien qu’elles soient beaucoup plus tardives, se font aussi l’écho des spécificités des serments païens.La diffusion progressive du christianisme en Europe du Nord entre le Xe et le XIe siècle a nécessairement amené à une redéfinition des pratiques juratoires, en particulier à travers l’emploi d’objets liturgiques sur lesquels les serments sont réalisés ou l’invocation du Dieu des chrétiens. Mais loin d’observer le remplacement net de rituels païens par un rituel chrétien, il semble que les Scandinaves aient davantage procédé à une adaptation des pratiques anciennes au nouveau contexte religieux. En témoigne par exemple la persistance apparente de formules juratoires ou de certaines pratiques trouvant peut-être leur origine dans la période préchrétienne. Dans cet article, nous proposons d’examiner les configurations du transfert de ces pratiques juridico-religieuses en Scandinavie. Nous tenterons ainsi d’exposer les éléments de continuité qui semblent avoir prévalu dans la forme des serments, ainsi que les procédés d’adaptation auxquels ils ont été soumis.

Auditoire

International

Est une partie de

Editeur

Brepols
Brepols Publishers

Collection

Domaine traduit

HAL

Format du depot

Notice

Date de modification

2022-03-02

Licence

Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Citation bibliographique

Simon Lebouteiller. Le serment dans la Scandinavie païenne et chrétienne : entre continuité et adaptation. Bauduin, Pierre; Lebouteiller, Simon; Bourgeois, Luc. Les transferts culturels dans les mondes normands médiévaux (VIIIe-XIIe siècle) : objets, acteurs et passeurs, 36, Brepols; Brepols Publishers, pp.119-138, 2021, Cultural Encounters in Late Antiquity and the Middle Ages, 978-2-503-59366-1. [10.1484/M.CELAMA-EB.5.123610]. [hal-03586523]

Citer cette ressource

[fr] Le serment dans la Scandinavie païenne et chrétienne : entre continuité et adaptation, dans Études nordiques, consulté le 23 Juillet 2024, https://etudes-nordiques.cnrs.fr/s/numenord/item/11490