[fr] Quand les marqueurs discursifs du finnois et du suédois se ressemblent : les exemples de ny(t)/nu et de vaa(n)/ba(ra)

Clé

hal_000464

HALId

halshs-01585930

Date export

2024-03-12

Instance

HALSHS

Meeting

IIe Congrès de l’Association pour les Études Nordiques (APEN) - 2017-06-14 / 2017-06-16 - Caen - France

Mots clés en

enHumanities and Social Sciences/Linguistics

Date de publication

Langue du document

Français

Résumé

[fr] Les marqueurs discursifs sont des unités de la langue qui ne contribuent pas au contenu propositionnel de l’énoncé, mais qui déterminent, d’une façon ou d’une autre, le statut de l’énoncé dans le discours. La particularité des marqueurs discursifs est que leur interprétation dépend crucialement du contexte. En tant que mots isolés, ils ne se prêtent pas aisément à la traduction. D’un autre côté, ils sont susceptibles d’être empruntés d’une langue à l’autre dans des situations de contact linguistique. Nous examinerons dans cet exposé deux cas de ressemblance entre les marqueurs discursifs du finnois et du suédois : ny(t) (fi.) ~ nu (su.) et vaa(n) (fi.) ~ ba(ra) (su.). L’objectif est de discuter les similitudes fonctionnelles entre ces unités en termes d’emprunt pragmatique (Andersen 2014). Ny(t) et nu sont tous les deux issus d’un adverbe temporel (« maintenant ») (Hakulinen 2016, Saari & Lehti-Eklund 2016). Même si les études étymologiques n’établissent pas de lien entre ces unités, leur proximité formelle et sémantique a sans doute joué un rôle pour favoriser des emprunts pragmatiques indirects. Vaa(n) et ba(ra), en revanche, se distinguent aussi bien par leur forme que par leur étymologie, mais ils connaissent des emplois discursifs similaires et se rejoignent aussi en tant qu’adverbes restrictifs (« seulement ») (Duvallon & Peltola, à paraître). Pour expliquer cette ressemblance, l’hypothèse d’un emprunt pragmatique est concurrencée par celle d’un développement parallèle.

Auditoire

International

Est une partie de

Collection

Domaine traduit

HAL

Format du depot

Notice

Date de modification

2017-09-12

Licence

Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Citation bibliographique

Outi Duvallon, Rea Peltola. Quand les marqueurs discursifs du finnois et du suédois se ressemblent : les exemples de ny(t)/nu et de vaa(n)/ba(ra). IIe Congrès de l’Association pour les Études Nordiques (APEN), Jun 2017, Caen, France. [halshs-01585930]

Citer cette ressource

[fr] Quand les marqueurs discursifs du finnois et du suédois se ressemblent : les exemples de ny(t)/nu et de vaa(n)/ba(ra), dans Études nordiques, consulté le 23 Juillet 2024, https://etudes-nordiques.cnrs.fr/s/numenord/item/11543